En cette drôle d’année 2020, les petits commerces dits “non-essentiels” ont dû baisser le rideau à deux reprises, confinement oblige. Après une première fermeture au printemps dernier, beaucoup ont même fermé boutique.

Si la crise sanitaire a bien sûr accéléré les ventes en ligne, les Français sont plus que jamais prêts à soutenir les commerces locaux et ont bel et bien pris conscience de leur nécessité. 

Qu’il s’agisse d’un petit libraire, du boucher au coin de la rue ou encore de la fabricante de produits ménagers en vrac, tous ont désormais l’opportunité de se renouveler pour faire face au Covid.

Ainsi, comment les petits commerces de proximité peuvent-ils se réinventer en 2021 ?

Créer de véritables lieux de vie

Ce qui différencie votre petite épicerie locale  d’un immense supermarché ou d’un site de vente en ligne, c’est bien évidemment sa convivialité. 

A l’épicerie du quartier, on fait des rencontres, on discute, on devient rapidement un habitué des lieux, que les gérants finissent par reconnaître à chaque visite. En outre, la relation client est personnalisée, authentique. 

Pour leur réouverture prochaine, les petits commerces doivent donc mettre l’emphase sur ce lien privilégié entretenu avec le client au sein même de leur boutique. Pour ce faire, voici quelques pistes :

  • Créer des cartes de fidélité “à l’ancienne” avec un produit offert lorsque celles-ci ont été entièrement tamponnées. 
  • Proposer des rendez-vous réguliers (dégustations, ateliers, etc) pour découvrir le commerce, ses acteurs et ses produits. 
  • Etablir des partenariats avec des fermes et des fabricants environnants, notamment pour les épiceries. En effet, les circuits courts séduisent de plus en plus les Français qui cherchent à soutenir la production locale. 

Le but ? Concurrencer la vente sur internet et réaffirmer leur position en tant que commerce de confiance. Pour ce faire, ils pourront également rejoindre des plateformes collectives pour vendre leurs produits. 

Développer leur communication digitale 

Afin d’être visibles à l’échelle locale, les petits commerces vont devoir, tout comme les grands sites de vente en ligne, affirmer leur présence digitale. 

Sans forcément consacrer tout un budget aux réseaux sociaux et à la publicité en ligne, il sera de mise d’avoir :

  • Un site internet clair et efficace (Vitrine ou e-commerce) 
  • Une fiche Google My Business bien renseignée (Adresse, site web, numéro, avis) 
  • Une possibilité pour les clients d’acheter en ligne et récupérer leur produits en Click-and-Collect (ou Phone-and-Collect) 

Il s’agit donc pour les commerces de proximité d’adopter les codes des plus grands afin d’attirer et fidéliser une cible accoutumée à la vente à distance. 

Renforcer leur communication locale 

Par communication locale, nous voulons bien sûr parler de l’usage de supports tactiques avec lesquels une cible entre fréquemment en contact. Il peut s’agir de : 

  • Journaux et magazines locaux (Ville, département, région)
  • Radios locales (Ville, département, région)
  • Dépose publicitaire (Flyers, échantillons)
  • Objets publicitaires (sets de table, serviettes, sous-bocks, sacs à pain, vitrophanie)

En plus d’augmenter durablement le nombre de points de contact avec une cible, ces médias de proximité et supports  permettent d’accompagner celle-ci dans son quotidien. 

Vous êtes commerçant ? Com’Unique vous accompagne dans votre communication locale en 2021 !

Chez Com’Unique, nous vous proposons d’élaborer votre stratégie de communication locale sur-mesure et adaptée aux objectifs que vous souhaitez atteindre.